Tests de radicalisation : quand les internautes se moquent de la proposition de Geoffroy Didier

Le candidat à la primaire de la droite a annoncé, le 9 août, vouloir mettre en place des "tests de radicalisation" dans les collèges et les lycées français. Une idée qui a été tournée en dérision sur les réseaux sociaux. 

Le \"test de radicalisation\", moqué sur Twitter.
Le "test de radicalisation", moqué sur Twitter. (CAPTURE D'ÉCRAN TWITTER)
avatar
Franceinfo

Mis à jour le
publié le

Geoffroy Didier, candidat à la primaire de la droite, a annoncé au micro d'Europe 1 et dans une interview au Figaro, le 9 août, vouloir mettre en place un "test de radicalisation" dans les collèges et les lycées. Ce test prendrait la forme "d'un entretien entre l’élève et un psychologue". Objectif ? "Evaluer le degré plus ou moins avancé de radicalisation."  

Et le vice-président LR de la région Ile-de-France détaille son projet dans un communiqué publié sur son compte Facebook. Il avance différentes questions qui pourraient être intégrées dans le test, comme "Refusez-vous des activités sportives sous prétexte qu’elles sont mixtes ?", "Consultez-vous ou avez-vous déjà consulté des vidéos ou sites appelant au jihad ?" ou encore "Que pensez-vous du jihad ?"

Il n'en fallait pas plus pour que de nombreux internautes lancent le hashtag #TestDeRadicalisation et tournent en dérision la proposition de Geoffroy Didier, en proposant leurs propres versions du test.  Petit panel de leurs trouvailles.

Les fans de dictée

Les conseils pratiques

L'opportuniste

Les sportifs

Le matheux

L'original du fond de la classe