Cet article date de plus de cinq ans.

Syrie : le quotidien d'une famille sous les bombes suivi par les réseaux sociaux

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
al abed
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Fatemah Al-Abed et sa fille Bana racontent sur les réseaux sociaux ce qu'elles vivent au quotidien dans la ville Alep bombardée.

"J'ai très peur. Je vais mourir cette nuit. Ces bombes vont me tuer maintenant". Cette fillette devant sa fenêtre avec le bruit des bombes en fond vit à Alep, en Syrie. Depuis dix jours, Bana Al-Abed, 7 ans, tweete son quotidien sous les bombes avec ses deux petits frères. Le premier message date du 24 septembre. "Je veux la paix", écrit alors la fillette. Souvent, ce sont de simples "Boom..." ou bien encore "Bon après-midi d'Alep. Je lis pour oublier la guerre".

Une supplique à Obama

Depuis dix jours, le nombre d'abonnés aux comptes de la famille Al-Abed s'est envolé avec près de 45 000 personnes. Quand ce n'est pas Bana qui envoie des nouvelles, c'est sa mère Fatemah qui écrit. Exemples : "Bonjour le monde, nous sommes toujours vivants" ou "Je voudrais remercier les bombardements qui sont le meilleur réveil". Mais elle ne fait pas que raconter sa vie, elle s'adresse directement aux grands de ce monde. À Obama notamment, à qui cette femme réclame "un nouveau cessez-le-feu".
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.