Meta va proposer des abonnements payants sans publicité aux utilisateurs européens de Facebook et Instagram

Le géant américain entend ainsi se conformer à la législation européenne sur les données personnelles et la publicité ciblée.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le logo de Meta, anciennement Facebook, le 14 octobre 2023. (ROMAIN DOUCELIN / HANS LUCAS / AFP)

C'est officiel. Le géant de l'internet Meta a annoncé lundi 30 octobre qu'il proposera à partir de novembre des abonnements payants aux Européens pour utiliser Instagram et Facebook sans publicité. Les usagers "auront le choix de continuer à utiliser gratuitement" les deux plateformes avec des publicités personnalisées, "ou de s'abonner pour ne plus voir de publicités", a déclaré l'entreprise américaine sur son site.

Outre l'apport financier, ce nouveau système permet surtout à Meta de se conformer à la législation européenne sur les données personnelles et la publicité ciblée. Les utilisateurs qui ne consentent pas à ce que le groupe récolte leurs données personnelles à des fins de ciblage publicitaire garderont l'accès aux plateformes, moyennant le coût de l'abonnement. Il sera de 9,99 euros par mois pour les comptes Instagram ou Facebook sur ordinateur, et de 12,99 euros pour les applications mobiles. En payant ces sommes, les abonnés auront la garantie "que leurs données ne seront pas utilisées pour des publicités", souligne Meta. 

Meta et Google ont bâti leur empire sur les recettes générées par des publicités finement ciblées grâce aux données personnelles qu'ils récoltent sur leurs milliards d'utilisateurs. Une stratégie qui se heurte à la lutte que mène l'Union européenne depuis des années contre le pistage des internautes sans leur consentement. En 2016, il y a d'abord eu le règlement européen sur la protection des données (RGPD), puis, plus récemment, le règlement sur les marchés numériques (DMA), entré en vigueur cet été. Les plateformes numériques concernées ont jusqu'au 6 mars 2024 pour s'y conformer. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.