VIDEO. Quand Mark Zuckerberg affirmait qu'il ne "vendrait jamais les informations personnelles" des utilisateurs de Facebook

Le réseau social est accusé d'avoir permis à l'entreprise Cambridge Analytica de récupérer les données de millions d'utilisateurs et de les avoir utilisées pour la campagne présidentielle de Donald Trump.

BBC NEWS

Depuis les révélations sur les pratiques de la société Cambridge Analytica (CA), Facebook est dans la tourmente. Le réseau social est accusé d'avoir mal protégé les données de 50 millions d'utilisateurs récupérées par l'entreprise Cambridge Analytica qui les a utilisé pour appuyer la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016.

Pourtant, dès 2009, le dirigeant de Facebook, Mark Zuckerberg, avait promis que les données des utilisateurs ne seraient jamais partagées. Dans une interview accordée à BBC News (en anglais), il assurait : "Les gens auront leur mot à dire et pourront nous faire tous les retours qu'ils souhaitent sur notre façon de développer Facebook." Chaque utilisateur qui publiera sur le réseau social "sera toujours propriétaire de ses informations (...) c'est pourquoi Facebook est un service spécial". Le jeune entrepreneur affirmait qu'il ne vendrait ou ne partagerait jamais aucune de ces informations.

Mark Zuckerberg durant une keynote à San Francisco le 12 avril 2016.
Mark Zuckerberg durant une keynote à San Francisco le 12 avril 2016. (ERIC RISBERG/AP/SIPA)