VIDEO. Facebook : Mark Zuckerberg reconnaît qu'il n'aimerait pas que tout le monde sache dans quel hôtel il dort

Interrogé par le Sénat américain, le patron de Facebook a reconnu qu'il n'aimerait pas que l'on révèle ses informations personnelles.

LE MONDE

La question l'a pris de court. Mark Zuckerberg a reconnu qu'il n'aimerait pas que des informations sur sa vie privée soient divulguées, mardi 10 avril, alors qu'il était auditionné par le Sénat américain. "Seriez-vous à l'aise à l'idée de partager avec nous le nom de l'hôtel dans lequel vous avez séjourné la nuit dernière ?", a demandé de but en blanc le sénateur démocrate Dick Durbin au patron de Facebook, qui répondait déjà depuis plus de deux heures aux questions des élus. Surpris par la question mais visiblement amusé, Mark Zuckerberg a répondu "hum, non", suscitant les rires de l'assistance.

"Si vous envoyiez un message à quelqu'un cette semaine, partageriez-vous avec nous les noms des personnes destinataires ?", a encore demandé l'élu de l'Illinois. "Non, je ne choisirais sans doute pas de partager cela avec vous ici", a reconnu le PDG du réseau social. 

"Je pense que l'on est au coeur du sujet: le droit à la confidentialité, les limites du droit à la confidentialité (...). C'est la question de savoir quelles informations Facebook collecte, à qui il l'envoie et s'il a demandé au préalable l'autorisation de le faire", a estimé Dick Durbin, alors que Facebook est accusé d'atteinte à la vie privée de ses utilisateurs. "Je pense que tout le monde devrait pouvoir contrôler la façon dont leurs informations sont utilisées", a assuré Marc Zuckerberg.

Mark Zuckerberg est auditionné par le Sénat américain, à Washington, le 10 avril 2018.
Mark Zuckerberg est auditionné par le Sénat américain, à Washington, le 10 avril 2018. (ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)