Cet article date de plus de quatre ans.

Scandale Facebook : la société Cambridge Analytica se déclare en faillite aux Etats-Unis

L'entreprise a déposé une demande auprès d'un tribunal new-yorkais. Elle s'estime "calomniée pour des activités (...) légales". Cambridge Analytica a été mise en cause pour le recueil de données, via Facebook, pour la campagne électorale de Donald Trump en 2016.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'entreprise Cambridge Analytica s'est déclarée en faillite aux Etats-Unis, vendredi 18 mai. (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)

La société britannique Cambridge Analytica, au cœur du scandale autour des données d'utilisateurs de Facebook, s'est déclarée en faillite aux Etats-Unis, a indiqué une source judiciaire, vendredi 18 mai. L'entreprise a déposé une demande auprès d'un tribunal new-yorkais, a indiqué une source judiciaire, vendredi 18 mai.

La société d'analyse de données avait entamé un peu plus tôt dans le mois une procédure d'insolvabilité au Royaume-Uni et aux Etats-Unis et cessé "immédiatement toutes ses opérations", s'estimant "calomniée pour des activités (...) légales".

Une arme de guerre psychologique

Cambridge Analytica avait collecté les données personnelles d'utilisateurs du réseau social pour les utiliser lors de campagnes politiques. L'entreprise a fabriqué "l’arme de la guerre psychologique" de la campagne Trump en 2016, a confié au Guardian l'un de ses anciens employés, Christopher Wylie. Il s'agissait de fournir à Steve Bannon, directeur de la campagne de Donald Trump, des outils logiciels capables de repérer les potentiels sympathisants du candidat républicain, et de les cibler précisément par des publicités électorales en ligne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Facebook

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.