Que deviennent nos données numériques après notre mort ?

Trois utilisateurs de Facebook meurent chaque minute dans le monde. Que font les réseaux sociaux de nos données numériques après notre mort ?

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Facebook, qui a annoncé en juin dernier avoir atteint deux milliards d’utilisateurs, aura plus de morts que de vivants sur son réseau social en 2098. Pour que chacun puisse planifier la façon dont seront utilisées ses données après sa mort, la loi a instauré un droit à la « mort numérique ». 

Testament numérique

Depuis un an, les réseaux sociaux « doivent supprimer les comptes puisque la loi Lemaire d’octobre 2016 rend obligatoire dorénavant l’application par les réseaux sociaux et les médias sociaux des directives qui pourraient être laissées par l’internaute. » explique Mathieu Fontaine, notaire spécialisé dans le droit numérique

L’internaute peut donc préparer une sorte de testament numérique. Les indications qu’il laisse permettent par exemple de désigner des personnes qui auront accès à ses données. Il peut également demander la suppression de ses comptes, comme c’est le cas la plupart du temps. 

Certains réseaux offrent la possibilité d’une vie post-mortem. Facebook permet de désigner un « contact légataire » pour gérer le compte du défunt et télécharger une copie des données, à l’exception des messages privés. Le réseau social permet aussi de transformer le profil du défunt en page hommage avec l’expression « en souvenir de ». Pour Virgile Delporte, un des fondateurs de testamento.fr, les réseaux sociaux « ont plutôt intérêt à travailler sur la partie mémoriale […] parce que ça continue de générer du trafic sur les pages. »

Seul hic de ce testament numérique, « aujourd’hui, il n’a pas de validité juridique » indique Mathieu Fontaine.

Immortalité numérique

En l’absence de directives, les héritiers peuvent encore récupérer les données, « si ces dernières sont nécessaires au règlement de la succession ou si ces dernières sont constitutives de souvenirs de famille. » ajoute le notaire. 

Cependant, si vous n’avez pas laissé de testament et que vos héritiers ne font rien, vos comptes resteront en ligne indéfiniment. 

Que deviennent nos données numériques après notre mort ?
Que deviennent nos données numériques après notre mort ? (BRUT)