Piratage de 50 millions de comptes : pas d'indications que les pirates ont accédé à des applications externes, selon Facebook

Le premier réseau social du monde avait révélé vendredi que des pirates étaient parvenus, à la faveur d'une faille de sécurité, à prendre le contrôle de quelque 50 millions de comptes Facebook dans le monde.

Le logo Facebook, en avril 2018.
Le logo Facebook, en avril 2018. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Facebook se veut rassurant. La firme de Menlo Park, qui a révélé la semaine dernière une grosse faille de sécurité exploitée par des pirates, a assuré mardi 2 octobre que ces derniers ne semblaient pas avoir eu accès à des applications externes au réseau social.

"Nous avons maintenant analysé nos données concernant les applications tierces installées ou utilisées pendant l'attaque (...). Cette investigation n'a jusqu'à présent trouvé aucune preuve que les pirates ont accédé à la moindre 'app' utilisant l'identification ('login') Facebook", a écrit dans un communiqué Guy Rosen, responsable du dossier chez Facebook, en renouvelant ses excuses.

Le premier réseau social du monde a révélé vendredi que des pirates étaient parvenus, à la faveur d'une faille de sécurité, à prendre le contrôle de quelque 50 millions de comptes Facebook dans le monde en s'emparant de clés numériques d'accès.