Non, Facebook n'a pas "censuré" des groupes des "gilets jaunes" en supprimant leurs membres

Depuis cette semaine, les modes de calcul ont changé sur le réseau social, ce qui explique que des membres inactifs (ceux qui ont simplement reçu une invitation sans y répondre) ne soient plus comptabilisés.

Le logo \"J\'aime\" de Facebook sur un écran de smartphone.
Le logo "J'aime" de Facebook sur un écran de smartphone. (LOIC VENANCE / AFP)

"Gros souci un peu partout", alerte sur les réseaux sociaux Eric Drouet, l'une des figures du mouvement des "gilets jaunes", jeudi 17 janvier. En cause : la disparition, selon lui, de 50 000 membres de son groupe Facebook "La France en colère !!!". Il assure également que d'autres groupes dédiés aux "gilets jaunes" sont dans le même cas, notamment le "compteur officiel", avec 1 million de membres égarés. "Censure", dénoncent certains commentateurs, tandis qu'avec des émojis, Eric Drouet s'interroge sur l'origine de ces changements.

Eric Drouet dénonce sur la page Facebook de la France en colère une perte de membres.
Eric Drouet dénonce sur la page Facebook de la France en colère une perte de membres. (LA FRANCE EN COLERE / FACEBOOK)

En réalité, cette baisse des membres des groupes est liée à un changement de comptabilité opéré par Facebook cette semaine et qui concerne tous les groupes, pas seulement ceux des "gilets jaunes". Auparavant, toute personne ayant été invitée à appartenir à un groupe était d'office comptabilisée, sans avoir besoin d'accepter l'invitation et peu importe qu'il participe vraiment au groupe ou non. Désormais, pour être compté comme membre, il faudra avoir interagi avec celui-ci. "C'est juste Facebook qui a viré les profils inactifs des groupes.... c'est tout....", écrit d'ailleurs un membre sous le message d'Eric Drouet.

De nouvelles règles annoncées par e-mail 

"Nous souhaitons nous assurer que les gens rejoignent des groupes Facebook qui sont pertinents et ont du sens pour eux, explique un porte-parole de Facebook contacté par franceinfo. Désormais, lorsqu'une personne est invitée et approuvée par un administrateur ou un membre, elle pourra d'abord prévisualiser le groupe et aura la possibilité d'accepter ou de refuser l'invitation."

Si la personne n'accepte pas l'invitation, elle ne sera pas incluse à la liste des membres du groupe.Un porte-parole de Facebookà franceinfo

Par ailleurs, les utilisateurs qui ont été invités à rejoindre un groupe, mais qui ne se sont pas rendus sur la page en question, seront déplacés dans une catégorie "invités". Si l'utilisateur n'interagit pas avec le groupe au bout de 28 jours, l'invitation expirera. Les administrateurs des groupes, prévenus par e-mails de ces changements selon Facebook, peuvent aussi envoyer une notification aux usagers pour leur rappeler l'invitation en attente.