"Les GAFA ne paient pas assez d'impôts. C'est grave et c'est dangereux"

Pourquoi taxer les GAFA à l'échelle européenne se révèle si compliqué ? L’économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre en débattent dans le Soir 3 mardi 23 octobre.

Voir la vidéo
France 3

"On laisse l'évasion fiscale se faire. Pourtant, on a les moyens techniques pour taxer ces entreprises du secteur du numérique", assure Christophe Ramaux. Pour le professeur d'économie membre des Économistes atterrés, le ministre de l'Économie "Bruno Le Maire bombe le torse. Mais je crains qu'il bombe le torse pour mieux se coucher ensuite".

"Les GAFA ne paient pas assez d'impôts. C'est grave pour les États et c'est dangereux politiquement. Il faut agir vite et au niveau européen", estime Etienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos. Et d'ajouter, optimiste : "On n'est pas loin du consensus avec ce projet de taxation de chiffre d'affaires. On est à plus de vingt États. Il faut le mettre en œuvre avant les élections européennes".

Merkel a peur de Trump

"L'Italie et l'Espagne vont taxer les GAFA. La France peut le faire également", assure l'économiste Christophe Ramaux dans le Soir 3 mardi 23 octobre.

"L'Allemagne, qui bloque l'accord, craint les mesures de rétorsion américaines sur le plan douanier et qu'on taxe davantage le lieu de consommation plutôt que le lieu de production, ce qui les désavantage, car ils sont attachés au lieu de production, car ils ont de fortes exportations", explique le journaliste Étienne Lefebvre. Bruno Le Maire se rend vendredi à Berlin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des réseaux sociaux parmi des applications sur une écran de smartphone.
Des réseaux sociaux parmi des applications sur une écran de smartphone. (CHESNOT / GETTY IMAGES EUROPE)