La Caisse nationale d'assurance vieillesse ferme sa page Facebook pour "protéger les données de ses utilisateurs"

A la suite du scandale des données utilisées par la société Cambridge Analytica, l'organisme a décidé de se retirer du réseau social.

Le logo \"j\'aime\" de Facebook à Menlo Park, en Californie.
Le logo "j'aime" de Facebook à Menlo Park, en Californie. (JOSH EDELSON / AFP)

Crise de confiance avec Facebook. En plein scandale Cambridge Analytica, la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) a décidé de se retirer du réseau social. L'objectif ? Protéger les données de ses utilisateurs. "L’Assurance retraite assume son rôle et sa responsabilité en matière de contrôle et de protection de la confidentialité des données, explique l'organisme dans un communiqué, le 4 avril. Compte tenu des interrogations sur la gestion des données par Facebook, l’Assurance retraite désactive sa page Facebook, ouverte depuis 2011."

La page Facebook de la Cnav, qui comptait quelque 28 000 membres, était notamment utilisée comme moyen de communication entre les usagers et l'Assurance retraite. "Beaucoup de futurs retraités nous interrogeaient sur leurs droits et postaient sur le mur des informations confidentielles, comme des courriers ou leur relevé de carrière, sur lequel figure leur numéro de sécurité sociale", justifie le directeur général de la caisse, Renaud Villard, dans Le Parisien.

Pour effectuer des démarches de manière sécurisée, l'organisme propose désormais de privilégier son site internet ou les appels téléphoniques.