Facebook suspend l'application MyPersonality, pour avoir partagé les données de 4 millions d'utilisateurs

En tout, 400 applications ont été suspendues depuis le mois de mars, a précisé le réseau social.

Entre mars et août 2018, Facebook a suspendu plus de 400 applications qui ne respectaient pas sa politique d\'utilisation des données personnelles.
Entre mars et août 2018, Facebook a suspendu plus de 400 applications qui ne respectaient pas sa politique d'utilisation des données personnelles. (WILFREDO LEE / SIPA / AP)

Soucieux de montrer qu'il agit après le scandale Cambridge Analytica, Facebook a indiqué jeudi 23 août avoir suspendu une nouvelle application sur sa plateforme. Il s'agit de MyPersonality, "une application qui était principalement active avant 2012", explique le réseau social sur son blogLes quatre millions d'utilisateurs qui avaient autorisé MyPersonality à accéder à leurs données seront averties par Facebook.

Depuis le scandale retentissant de Cambridge Analytica, une firme britannique accusée d'avoir collecté et exploité sans leur consentement les données personnelles de quelque 87 millions d'utilisateurs de Facebook à des fins politiques, le réseau social a lancé une enquête sur le recueil des données personnelles de ses utilisateurs. Elle a affirmé jeudi avoir déjà "enquêté sur des milliers d'applications" et en avoir suspendu "plus de 400" depuis mars.