Cet article date de plus de sept ans.

Facebook n'a déclaré que 2,5% de son chiffre d'affaires en France

Grâce à un montage fiscal, le réseau social le plus utilisé au monde n'a payé que 191000 euros d'impôts en France, sur les bénéfices de 2012.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un logo de Facebook sur une tablette numérique, à Paris, le 4 décembre 2012. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Facebook n'a payé que 191 000 euros d'impôts en France en 2012, affirme BFMTV, mardi 10 septembre, alors que Conseil national du numérique (CNN) doit présenter, le même jour, ses solutions pour taxer les géants de l'internet. Le plus grand réseau social n'a déclaré, en France, que 2,5% de son chiffre d'affaires réel pour 2012. La filiale hexagonale de Facebook affirme n'assurer que des "services marketing". Elle peut ainsi déclarer un chiffre d'affaires qui s'élève "seulement" à 7,6 millions d'euros en 2012.

Mais la réalité est bien différente. "Le chiffre d'affaires réel peut être estimé à environ 300 millions d'euros en 2012, en se basant sur le nombre d'inscrits au réseau en France (28 millions)", écrit BFMTV.

Reste que cela ne devrait pas modifier l'avis du CNN, qui a déjà déconseillé au gouvernement français de mettre en place une taxe spécifique sur le secteur du numérique. Pourtant, les géants de l'internet comme Google, Apple, Facebook et Amazon sont déjà dans le collimateur de l'OCDE. L'organisation dénonce leurs montages fiscaux : le fait qu'ils localisent en effet leurs profits dans des pays où les taxes sont faibles, grâce à des techniques (légales) comme le "double irlandais" ou le "sandwich hollandais", qui permettent de profiter des subtilités des différentes législations nationales.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.