Facebook et "L'origine du monde" : "Facebook ne fait pas la différence entre de la nudité, de la pornographie et une œuvre d’art"

Le géant américain du net devra répondre jeudi d'accusations de censure devant la justice française pour avoir fermé un compte reproduisant une photo du célèbre tableau de Gustave Courbet "L'origine du monde".

Le tableau de Gustave Coubet \"L\'origine du monde\", dévoilé au musée Fabre de Montpellier, le 25 mai 2008 (Illustration).
Le tableau de Gustave Coubet "L'origine du monde", dévoilé au musée Fabre de Montpellier, le 25 mai 2008 (Illustration). (MAXPPP)

Facebook censure-t-il les œuvres d’art montrant de la nudité ? Le géant américain du web répond de cette accusation jeudi 1er février devant la justice française. Il est poursuivi par un de ses utilisateurs qui a vu son compte suspendu après la publication de l’œuvre "L’origine du monde".

L’histoire commence en 2011 quand Frédérick Durand-Baïssas, un enseignant nantais, publie la reproduction de l’œuvre de Gustave Courbet, montrant un sexe féminin. Mais dès le lendemain, son compte est désactivé par le géant du web qui lui reproche une image jugée pornographique. "Facebook n’a pas à nous imposer une censure sur notre culture, une censure sur un tableau", estime Frédérick Durand-Baïssas, qui demande des explications au réseau social mais n’obtient aucune réponse. Il prend alors un avocat et poursuit Facebook pour censure.

7 ans après, le compte toujours suspendu

Après une bataille juridique perdue par le géant américain pour faire juger l’affaire aux Etats-Unis, le compte de Frédérick Durand-Baïssas est aujourd'hui toujours suspendu. Inacceptable pour l’avocat de l’enseignant, Maître Stéphane Cottineau.  

Facebook n’est pas au-dessus des lois en France. L’entreprise doit aussi respecter les règles de liberté d’expression qui sont le socle de notre droit.Maître Stéphane Cottineauà franceinfo

Et selon l’avocat, le cas de son client est loin d’être le seul. "Je suis saisi régulièrement par des personnes qui m’appellent pour me dire qu’elles ont été censurées sur Facebook. C’est ça le problème finalement. Facebook ne fait pas la différence entre de la nudité, de la pornographie et une œuvre d’art." 

Facebook explique de son côté ne plus censurer désormais les œuvres d’art représentant la nudité. Ce que conteste maître Cottineau. Il appelle d’ailleurs les utilisateurs du réseau social à publier dès aujourd’hui le tableau de Gustave Courbet pour, dit-il, promouvoir l’art et la liberté d’expression.

Jeudi, après la parution de cet article, Delphine Reyre, directrice des affaires publiques Europe de Facebook, par voie de communiqué, a entendu préciser que "l'Origine du Monde est un tableau extrêmement significatif, qui a parfaitement sa place sur Facebook" et qu'à ce titre, il tenait à coeur à l'entreprise que "Facebook continue à être un lieu d'accès à la culture".