Macron veut travailler avec Facebook pour créer une loi européenne "contre la propagande terroriste et le harcèlement sur internet"

Le chef de l'Etat a rencontré Mark Zuckerberg, le dirigeant de Facebook, pour aborder la protection des internautes.

Emmanuel Macron et Mark Zuckerberg à l\'Elysée, le 23 mai 2018.
Emmanuel Macron et Mark Zuckerberg à l'Elysée, le 23 mai 2018. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / AFP)

"Je veux qu'on avance." Emmanuel Macron a reçu Mark Zuckerberg à l'Elysée, mercredi 23 mai. Le président a fait savoir au patron de Facebook qu'il souhaitait "une loi européenne contre la propagande terroriste et le harcèlement sur le net", révèle Europe 1

"J'ai été très clair sur les sujets de fiscalité, de respect de la vie privée et de lutte contre les messages de haine sur internet avec deux sujets importants : la lutte contre la propagande terroriste et le harcèlement sur internet", a précisé Emmanuel Macron, ajoutant que la France soutenait le projet de taxation à 3% des grandes entreprises du numérique en Europe.

"On s'est donné six mois"

"Sur ces sujets, je lui ai demandé d'avancer. On s'est donné six mois et je lui ai dit que la France pousserait pour une régulation européenne. Moi, je veux qu’on avance concrètement. On ne peut pas attendre la bonne volonté des acteurs, a déclaré le chef de l'Etat au micro d'Europe 1. Je lui ai dit qu'on ne pouvait pas faire de compromis sur le respect de la vie privée."

La veille, Mark Zuckerberg avait présenté ses excuses devant le Parlement européen pour les lacunes de son réseau social dans la protection des données de ses utilisateurs, illustrées par le scandale Cambridge Analytica.