Emploi : les intérimaires de moins en moins nombreux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pendant que certains secteurs se mettent à l'arrêt, d'autres recrutent mais le problème est que les postulants manquent à l'appel, ils sont 30% de moins qu'avant la crise sanitaire liée au Covid-19.
FRANCE 3
Article rédigé par
O. Lévesque, N. Auer, A. Dupont, N. Salem, C. Brunet, J-C. Lambard - France 3
France Télévisions

Pendant que certains secteurs se mettent à l'arrêt, d'autres recrutent. Mais problème, les postulants manquent à l'appel, ils sont 30% de moins qu'avant la crise sanitaire liée au Covid-19.

Dans un centre de contrôle de parking de la Défense (Paris), Solenn Bazin, une étudiante en sciences politiques de 23 ans, est téléopératrice intérimaire. C'est déjà sa troisième mission depuis son inscription en agence d'intérim au mois de juin dernier. "J'ai même dû refuser certaines missions parce que j'étais déjà engagée sur une autre", explique-t-elle. Si l'étudiante a obtenu autant de propositions, c'est que les agences d'intérim peinent à pourvoir leurs offres d'emploi.

Utiliser Tik Tok pour recruter des jeunes

Il y a 30% de candidats en moins en 2021 par rapport à 2019. "D'une façon générale on ne trouve pas de candidat dans beaucoup de secteurs d'activité et dans des secteurs d'activité inhabituels", confie Marion Angot, directrice de l'agence Samsic Emploi de Versailles (Yvelines). Pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, les intérimaires ont été les premiers touchés, donc le secteur n'attire plus aujourd'hui. Le patron de Samsic Emploi, Gilles Cavallari, a décidé d'utiliser Tik Tok, le réseau social des 16-23 ans, pour pourvoir ses offres d'emploi. Depuis le lancement de la campagne, 20% de visites supplémentaires ont été enregistrées sur le site internet de l'agence.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réseaux Sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.