"Pokémon Go" : "Des actions de prévention sont en cours pour sensibiliser aux dangers de l’utilisation du jeu au volant"

Plusieurs accidents ont déjà été causés par l'utilisation, au volant, du jeu.

Une utilisatrice de \"Pokémon Go\" joue au volant de sa voiture dans les rues de Nancy, le 3 juillet 2016.
Une utilisatrice de "Pokémon Go" joue au volant de sa voiture dans les rues de Nancy, le 3 juillet 2016. (MAXPPP)

"Attrapez-les tous, mais pas n'importe comment !" conseillent les pompiers de Paris sur Twitter. Depuis l'arrivée du jeu Pokémon Go, certains joueurs profitent de leurs trajets en voiture pour capturer un maximum de ces petites créatures imaginaires. Comme Ludivine, 21 ans. "Je joue tous les soirs deux à trois heures dans ma voiture. Je m'arrête dès que je vois un Pokémon", explique-t-elle. "C'est plus rapide pour augmenter dans les niveaux", justifie la jeune femmeEt elle n'est pas seule à en être arrivée à cette conclusion. L'association 40 millions d'automobilistes estime, dans un communiqué publié le 4 août (document en PDF), que 3,4 millions d'automobilistes français jouent en conduisant.

"Cette attitude est très dangereuse, le conducteur n’est plus du tout attentif à ce qui se passe devant lui et cela peut causer des accidents", alerte Alexandre Rochatte, adjoint au délégué interministériel à la sécurité routière et délégué à la sécurité et à la circulation routières, contacté par francetv info.   

Des accidents déjà causés par l'utilisation du jeu au volant

"La venue de ce jeu en France a certainement augmenté l’utilisation du téléphone au volant. Elle l’a également rallongée. Si avant, le conducteur prenait son téléphone pour écrire un SMS, il l’utilise désormais de façon continue pour chasser des Pokémon", poursuit Alexandre Rochatte. 

Plusieurs accidents ont déjà eu lieu en France depuis l'arrivée du phénomène. Comme à Besançon, où un joueur a percuté un muret en essayant de capturer un Pokémon au volant, ou encore dans l'Aisne où une "conductrice a perdu le contrôle du véhicule en voulant attraper un Pokémon", raconte L'Union

De nombreuses campagnes de sensibilisation

Face à ce risque, les forces de l'ordre ont répété les messages de prévention. "Beaucoup d’actions de prévention sont en cours pour sensibiliser aux dangers de l’utilisation du jeu au volant", explique Alexandre Rochatte.

La préfecture du Morbihan a ainsi diffusé une affiche rappelant que "chasser les Pokémon dans la rue peut vous mettre en danger." La gendarmerie nationale et les pompiers ont eux aussi diffusé divers messages de prévention sur les réseaux sociaux.

Affiche de prévention diffusée durant l\'été 2016 par la préfecture du Morbihan contre l\'utilisation du jeu Pokémon Go au volant. 
Affiche de prévention diffusée durant l'été 2016 par la préfecture du Morbihan contre l'utilisation du jeu Pokémon Go au volant.  (PREFECTURE DU MORBIHAN / FRANCETV INFO)

"Il faut régler ces problèmes à la source"

"Les messages envoyés aux joueurs ne suffisent pas, il faut régler ces questions à la source", ajoute toutefois Anne Lavaud, déléguée générale de Prévention routière, interrogée par francetv info. Cette association dénonce, elle, des problèmes dans la conception même du jeu. "Il n’y a pas de système de blocage qui empêche les gens de jouer quand ils sont véhiculés. Et la géolocalisation des Pokémon n’est pas assez fine pour que cela respecte le Code de la route. Les Pokémon peuvent se trouver au milieu d’une route à quatre voies ou d’un rond-point", énumère-t-elle.

L'association a donc directement interpellé le concepteur du jeu pour changer ces paramètres. "Nous n’avons pas eu de réponse pour le moment", déplore Anne Lavaud.