Le Sénat annule la première chasse "Pokémon Go" prévue à Paris

Les organisateurs de l'événement, qui devait se tenir dans le jardin du Luxembourg, ont été priés d'annuler par l'institution. 

Le jeu \"Pokémon Go\" permet d\'attraper des créatures virtuelles dans le monde réel.
Le jeu "Pokémon Go" permet d'attraper des créatures virtuelles dans le monde réel. (SAM MIRCOVICH / REUTERS)

Sa mine est déconfite, son teint blafard. "Bon les gars, j'ai pas une super nouvelle", annonce le youtubeur Pokémon Trash, jeudi 13 juillet, dans une vidéo (dépubliée depuis). A la demande du Sénat, le jeune homme a dû annuler la chasse géante sur le jeu Pokémon Go qu'il organisait, jeudi 14 juillet, à Paris.

L'institution, qui gère le jardin du Luxembourg où devait se rassembler les joueurs, a vu rouge. "Lorsque le Sénat a pris connaissance de l'organisation de cet événement, il a contacté les organisateurs pour leur faire savoir que cette manifestation qui devrait regrouper plusieurs milliers de personnes dans l'enceinte du jardin soulevait des difficultés au regard des dispositions du règlement", explique-t-on à francetv info.

Evènement "promotionnel" et tranquillité des promeneurs

Pour justifier cette annulation, le Sénat évoque "le respect de la tranquillité de ses usagers et de la préservation du domaine", ainsi que "l'interdiction des opérations d'ordre promotionnel dans le jardin". "En l'espèce l'événement est associé à une marque commerciale 'Nintendo'", rappelle la deuxième chambre du Parlement.

"Les organisateurs n'étant plus maîtres de ce rassemblement, ils ont eux-mêmes concédé à l'annuler en précisant au Sénat : 'Nous comprenons votre position, qui part d'une volonté d'assurer la tranquillité et la sécurité des promeneurs, et nous la respectons'", conclut le Sénat. Une annulation confirmée sur YouTube puis sur Facebook, dans un communiqué titré "Pas de Pikachu à Paris".