Pédagogique ou sadique ? Une appli pour diriger des cafards à distance

Reliée à des capteurs, une application pour smartphones permet de dicter le parcours de cafards. Ses créateurs se défendent d'actes de cruauté.

Un cafard sur lequel a été placé le \"sac à dos électronique\" de l\'application Roboroach.
Un cafard sur lequel a été placé le "sac à dos électronique" de l'application Roboroach. (BACKYARD BRAINS)

Pour certains, elle initie les enfants aux neurosciences. Pour d'autres, elle leur apprend à "être des psychopathes". Une application, baptisée Roboroach et conçue par une société du Michigan, suscite la polémique aux Etats-Unis, samedi 9 novembre, à l'occasion de son lancement officiel. Son principe : grâce à un "sac à dos électronique" placé sur un cafard, l'utilisateur peut contrôler à distance les mouvements de l'insecte, indique le site de la BBC (en anglais).

Pour que le sac à dos fonctionne, le cafard doit être placé dans de l'eau glacé, afin de bloquer ses mouvements. Sa coquille est ensuite frottée avec du papier de verre pour permettre une bonne adhérence, avant que des électrodes ne soient collés et un câble inséré dans le thorax du cafard. Enfin, ses antennes doivent être coupées.

L\'application permet de diriger le cafard vers la gauche ou la droite.
L'application permet de diriger le cafard vers la gauche ou la droite. (BACKYARD BRAINS)

Un chercheur et un philosophe cités par la BBC évoquent la souffrance infligée aux cafards et dénoncent une "incitation à réduire les organismes vivants à des machines ou des outils". A l'inverse, la société Backyard Brains défend son application. "Pour l'heure, le sujet crucial des neurosciences n'a pas la place qu'il mérite dans les écoles", soutient-elle, ajoutant que le dispositif ne fait pas souffrir les insectes. Faut-il alors ajouter une application permettant de capter les signaux de douleurs des cafards ?