Entreprises : la French tech dans la tourmente

Plusieurs entreprises de la French tech sont contraintes de fermer, faute de rentabilité.

Cette vidéo n'est plus disponible

Une caméra 360 degrés, créée en 2008 par une startup lilloise. Repérée et soutenue par Facebook, l'an dernier elle a vendu 20 000 caméras. Faute de partenaires, l'aventure s'arrête pour l'entreprise Giroptic. D'autres pépites de la French tech connaissent une mauvaise passe. C'est le cas de Withings, spécialisée dans les objets connectés et rachetée par Nokia en 2016. Aujourd'hui, le géant finlandais avoue ne pas avoir de perspectives pour la startup face au manque de rentabilité.

L'innovation française freinée ?

"Les investisseurs ont mis de l'argent et attendent un retour sur investissement", explique Chistopher Dembik, économiste pour Saxo Banque. Des entreprises vont sûrement fermer et il restera quelques gros géants. Malgré tout, les Français continuent d'innover. À Las Vegas, au CES, en janvier dernier, plus de 360 entreprises françaises étaient présentes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le stand de la French Tech au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, le 6 janvier 2017.
Le stand de la French Tech au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, le 6 janvier 2017. (FREDERIC J. BROWN / AFP)