Le fondateur de Megaupload : "Je ne suis pas un criminel"

Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, a accordé jeudi sa première interview depuis sa sortie de prison à la chaîne néozélandaise 3 News. ll estime être la cible d'un projet politique car "des centaines d'autres entreprises fournissent le même service que nous" sans être inquiétées.

Francetv info

Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, le fondateur du site de téléchargement gratuit Megaupload, a accordé jeudi 1er mars sa première interview depuis sa sortie de prison à la chaîne néozélandaise 3 News. ll estime être la cible d'un projet politique car "des centaines d'autres entreprises fournissent le même service que nous". "Je ne suis pas un criminel", affirme le patron geek. Son site a été fermé par le FBI le 19 janvier.

Kim Schmitz alias Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload, à Auckland (Nouvelle-Zélande), le 29 février 2012.
Kim Schmitz alias Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload, à Auckland (Nouvelle-Zélande), le 29 février 2012. (SIMON WATTS / REUTERS)