Google veut mettre des satellites en orbite pour étendre l'accès à internet

Le géant américain prévoit de dépenser plus d'un milliard de dollars dans une flotte de satellites, selon le "Wall Street Journal".

Des enfants naviguent avec le système Google Earth à Cancun (Mexique), le 5 décembre 2010.
Des enfants naviguent avec le système Google Earth à Cancun (Mexique), le 5 décembre 2010. (JORGE SILVA / REUTERS)

L'entreprise américaine veut mettre 180 satellites en orbite. Google prévoit de dépenser plus d'un milliard de dollars pour mettre en place cette flotte, destinée à étendre l'accès à internet à des zones reculées de la planète, affirme dimanche 1er juin le Wall Street Journal (article payant, en anglais).

Les détails du projet restent à déterminer, mais il démarrerait avec 180 petits satellites en orbite à des altitudes plus basses que les satellites ordinaires, ont indiqué des sources proches du dossier au quotidien économique.

Des tests déjà effectués dans le passé

Google a déjà effectué des tests, par le passé, pour un projet baptisé Loon, où des montgolfières servaient de relais pour apporter internet dans des régions dépourvues.

Le géant américain a également annoncé mi-avril l'achat du fabricant de drones Titan Aerospace. Ses prototypes, fonctionnant à l'énergie solaire, sont capables de se maintenir pendant cinq ans à une vingtaine de kilomètres d'altitude. "Des satellites atmosphériques pourraient aider à donner un accès internet à des millions de personnes", avait commenté à l'époque un porte-parole de Google.