Comment échapper aux services de Google ?

Omniprésents, les services du moteur de recherche sont dans le viseur de l'Union européenne. Le Parlement européen pourrait réclamer une scission du groupe pour contrer des pratiques anticoncurrentielles.

Le géant américain Google est dans le collimateur de l\'Union européenne pour ses pratiques jugées anticoncurrentielles.
Le géant américain Google est dans le collimateur de l'Union européenne pour ses pratiques jugées anticoncurrentielles. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Haro sur Google ! Agacés par ses pratiques jugées anticoncurrentielles, les députés européens ont voté, jeudi 27 novembre, une résolution sur la scission des activités du géant américain. Si l'entreprise de Mountain View n'y est pas explicitement citée, le texte demande à la Commission européenne "de prendre en considération les propositions visant à dissocier les moteurs de recherche des autres services commerciaux comme une des solutions potentielles à long terme" contre les pratiques anticoncurrentielles.

En clair, les eurodéputés reprochent au moteur de recherche d'avantager ses propres services de shopping ou de voyages dans ses pages résultats, au détriment des offres de la concurrence. Ils proposent donc de diviser Google en deux, avec d'un côté le moteur de recherche et, de l'autre, ses activités commerciales. La menace a peu de chance d'aboutir. La résolution n'est pas contraignante et vise seulement à mettre la pression sur la nouvelle commissaire européenne chargée de l'enquête sur les pratiques de la firme.

Après les ennuis fiscaux du groupe, cette nouvelle offensive de l'Union européenne offre un argument de plus aux détracteurs de Google. Mais peut-on se passer de ses services, omniprésents sur internet ? Francetv info vous présente quelques pistes.

1Changez de navigateur internet

C'est sans doute le plus simple. Le navigateur de Google, Chrome, est arrivé tardivement sur ce marché, en 2008, et ses concurrents sont nombreux. Alors, même si Google Chrome est numéro 1 en Europe avec 33,9% des visites selon le dernier baromètre AT Internet, vous avez le choix :

Mozilla Firefox. Alternative historique au monopole d'Internet Explorer, le navigateur de la fondation Mozilla est un logiciel libre aux fonctionnalités similaires (applications) à celles de Google Chrome. C'est la meilleure solution, même si le navigateur est financé par Google en échange de l'intégration de son moteur de recherche. Pensez d'ailleurs à changer votre outil de recherche par défaut dans la fenêtre en haut à droite.

Safari. Navigateur d'Apple, Safari est installé sur tous les produits de la marque, du téléphone à l'ordinateur, en passant par la tablette. Une version Windows est également disponible. Un bémol cependant : elle n'a pas été mise à jour depuis la cinquième version du navigateur en mai 2012. Apple a abandonné le développement du logiciel sur Windows.

Internet Explorer. Navigateur historique, Internet Explorer est toujours l'un des plus utilisés, derrière Google Chrome. Si les dernières versions ont fait des progrès en termes d'ergonomie, il reste un cran en-dessous de ses concurrents, notamment à cause de ses problèmes de sécurité.

2Apprenez à faire vos recherches autrement

Une fois en ligne sur votre nouveau navigateur, il va falloir oublier le réflexe "Google", qui concentre jusqu'à 93,5% des recherches en France (chiffre AT Internet d'octobre 2014). Mais, si la firme a été longtemps seule sur ce marché, son cœur de métier, d'autres moteurs de recherche se sont développés ces dernières années :

Bing. Développé par Microsoft depuis 2009, ce moteur est le concurrent le plus connu de Google. Ses pages offrent une expérience comparable pour les sites internet, les images, les vidéos ou les informations. Mais il manque certaines fonctionnalités, comme celle de limiter sa recherche à une période précise. Et les résultats, trop vieux, laissent parfois à désirer. Si vous tapez "président iranien" dans Bing, vous tomberez d'abord sur la page Wikipédia de Mahmoud Ahmadinejad, qui a quitté le pouvoir en août 2013… L'actuel président, Hassan Rohani, n'apparaît que dans un coin de la page.

 

Capture d\'écran de la page résultat lorsque l\'on tape \"président iranien\" dans le moteur de recherches Bing.
Capture d'écran de la page résultat lorsque l'on tape "président iranien" dans le moteur de recherches Bing. (BING.COM)

Duckduckgo. Lancé un an auparavant, "le moteur de recherche qui ne vous espionne pas" est une alternative plus séduisante que Bing. Il vous promet en effet de n'enregistrer aucune information sur vous et le contenu de vos recherches. Il vous permet de faire des recherches d'images, d'informations ou de lieux, avec OpenStreetMap. Mais il ne passe pas mieux le test "président iranien" que Bing. La recherche "actualités" est également décevante : elle fonctionne avec Barack Obama (Obama + news) ou le sprinteur Usain Bolt, mais pas avec les footballeurs Yoann Gourcuff et Karim Benzema

Pour découvrir d'autres moteurs, vous pouvez consulter cette page Wikipédia.

3Déménagez votre boîte mail

Autre service phare de Google, sa messagerie. Obligatoire pour l'utilisation d'un téléphone Android, Gmail compte plus de 425 millions d'utilisateurs selon le dernier chiffre disponible (2012). Rien ne vous empêche d'opter pour une messagerie grand public comme Yahoo! Mail ou Outlook, mais vous risquez de rencontrer les mêmes problèmes de publicité et d'utilisation commerciale de vos données. D'autres messageries, moins connues, vous permettent d'éviter ces écueils :

Fastmail.fm. Payante, cette messagerie propose jusqu'à 60 gigaoctets de stockage : comptez 32 euros par an pour 15 gigaoctets (l'espace proposé gratuitement par Google). Elle vous permet d'utiliser votre propre nom de domaine (vous@nomprenom.com par exemple), le tout dans une interface séduisante. Vous pouvez bien entendu y rediriger vos autres adresses de messagerie, configurer l'interface en français et l'utiliser facilement sur votre téléphone avec l'application dédiée. Un agenda complète l'offre.

Openmailbox.org. Pour un service gratuit, vous pouvez opter pour Openmailbox.org, une messagerie qui fonctionne avec le logiciel libre Roundcube. L'espace de stockage est moindre (250 mégaoctets pour les mails, 1 gigaoctet pour les fichiers), mais il est possible d'acheter de l'espace supplémentaire. Il n'y a pas d'application dédiée pour smartphone mais vous pouvez utiliser cette adresse avec l'application mail standard de votre téléphone.

Une liste plus complète de messageries libres est disponible ici.

4Chattez sur un autre outil

Se passer de Gmail implique nécessairement de se passer de son service de chat, Google Hangouts. De nombreuses alternatives existent et elles offrent l'avantage de combiner les contacts de différentes plateformes de chat. Pidgin supporte par exemple Google Hangouts ou Yahoo!.

5Passez-vous de YouTube

C'est probablement le plus difficile puisque cette étape ne dépend pas que de vous. Vous pouvez bien sûr privilégier des plateformes comme Dailymotion ou Vimeo pour votre production personnelle, mais vous ne pouvez pas obliger les autres à le faire. Il vous faudra donc renoncer aux 100 heures de vidéos uploadées chaque minute sur la plateforme (chiffre de mai 2013). Oui, même cette vidéo de bébé loutre qui apprend à nager.

6Trouvez votre chemin sans Google Maps

Lancé en 2004, le service de cartographie, intégré au moteur de recherche, est un autre point fort de Google. Mais, là encore, des concurrents existent :

Apple, Microsoft, Yahoo! et les alternatives commerciales. Tous les grands rivaux de Google proposent un service de cartographie : Yahoo!, Microsoft, Apple (sur les produits de la marque) ou même Nokia.

OpenStreetMap et les cartes open source. Il existe également des alternatives libres et réutilisables. La plus connue est OpenStreetMap (OSM). Alimentée par la communauté, elle propose parfois des cartes plus précises que Google Maps, comme celle qui recense toutes les tombes du cimetière du Père Lachaise à Paris. OSM présente cependant un inconvénient de taille : bien qu'accessible sur un navigateur mobile, elle ne permet pas de calculer votre itinéraire.

7Travaillez sans Google Documents

Planning, articles rédigés à plusieurs, charte rédactionnelle… A francetv info, Google Documents est un outil incontournable pour partager et éditer les fichiers de la rédaction. Mais il existe des équivalents. Zoho Office Suite est par exemple un clone réussi : édition à plusieurs en temps réel, fenêtre de chat, possibilité d'insérer des images dans le corps du texte, etc.

8Vivez sans Google+

Si la firme de Mountain View a créé toute une suite de logiciels omniprésents dans notre vie quotidienne, elle a aussi produit son lot d'outils dispensables. Vous n'aurez ainsi probablement aucun mal à ne pas utiliser le réseau social Google+ (si vous l'avez déjà utilisé un jour), Google Music ou les Google Glass (qui n'ont pas encore trouvé un usage grand public).