Amazon, Apple : la Commission européenne décidée à agir

En direct de Bruxelles (Belgique), Valéry Lerouge évoque la volonté de la Commission européenne de mettre fin aux privilèges financiers des géants du web sur le sol européen.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Apple, Google, Amazon : pour la Commission européenne, il faut agir. Bruxelles a décidé de s'en prendre à ces géants du web qui profitent d'importants avantages fiscaux sur le sol européen. Sur place, Valéry Lerouge fait le point. "Bruxelles sort l'artillerie lourde contre les géants américains du net et elle le fait savoir", annonce-t-il. "Ce qui était toléré pendant des années n'est plus accepté, ni par les politiques, ni par l'opinion publique. Il est aujourd'hui hors de question que ces mastodontes qui s'accaparent les marchés ne payent pas leurs impôts comme tout le monde, là où ils font des affaires".

Des règles plus équitables

Pour Bruxelles, il s'agit également de rétablir l'égalité entre ses États membres. Le journaliste ajoute : "la Commission européenne a conscience que ses petits arrangements avec Malte, l'Irlande ou le Luxembourg nourrissent un sentiment antieuropéen chez les citoyens. Cette décision devrait ravir Emmanuel Macron qui a fait de la question un combat : il a déjà réuni 19 des 28 pays membres à son projet de nouvelle fiscalité européenne pour les entreprises. Mais dans ce dossier, il faudra l'unanimité".

Le JT
Les autres sujets du JT
Amazon fait partie des 19 entreprises d\'e-commerce verbalisées pour pratiques commerciales trompeuses par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. 
Amazon fait partie des 19 entreprises d'e-commerce verbalisées pour pratiques commerciales trompeuses par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.  (PASCAL ROSSIGNOL / REUTERS)