Frédérique Vidal trouve "inadmissible" la publicité "sugar daddies" et dénonce "une incitation à la prostitution"

La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, assure tout faire pour que la publicité "sugar daddies cesse le plus rapidement possible".

La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, le 25 octobre 2017.
La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, le 25 octobre 2017. (PATRICK KOVARIK / AFP)

La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a réagi mercredi 25 octobre sur franceinfo à la publicité "sugar daddies". Elle la trouve "inadmissible" et dénonce "une incitation à la prostitution pour les étudiants et les étudiantes".

"Je ferai vraiment tout pour que ça cesse le plus rapidement possible", ajoute-t-elle en précisant également que son ministère étudiait un recours pour interdire le plus rapidement cette publicité. Hélène Bidard, adjointe à la mairie de Paris, chargée de l'égalité Femmes-Hommes a annoncé que la ville de Paris avait saisi le procureur de la République à propos de cette publicité.

Cette publicité pour le site "richeMeetbeautiful" est présentée sur un grand panneau placé sur une remorque qui s'installe dans des secteurs proches des universités. On peut y lire "Romantique, passion, et pas de prêt étudiant".

Le site "richeMeetbeautiful" met en relation des jeunes filles avec des hommes mûrs, contre rémunération.