Facebook supprime les pages de l'essayiste d'extrême droite Alain Soral et de son mouvement Egalité et réconciliation

Joint par le journal "Le Monde", la société a confirmé cette information, arguant que "les organisations ou les personnes qui prêchent la haine n’ont pas leur place sur Facebook".

Alain Soral, le 12 mars 2015 à Paris. 
Alain Soral, le 12 mars 2015 à Paris.  (LOIC VENANCE / AFP)

Ses vidéos circulent beaucoup sur la fachosphère - le nom donné aux sites internet et forums d'extrême droite -, mais elles ne circuleront plus sur Facebook. Vendredi 15 décembre, le réseau social a fermé définitivement la page de l'essayiste et militant nationaliste Alain Soral, et celle de son mouvement, Egalité et réconciliation, a indiqué Lemonde.fr.   

A elles deux, ces pages cumulaient plus de 288 000 abonnés, précise le site du quotidien du soir. 

Facebook "ne permet pas l’expression du racisme ou de l’homophobie" 

"Les organisations ou les personnes qui prêchent la haine ne sont pas autorisées sur Facebook", a fait savoir l’entreprise, citée par Lemonde.fr, pour justifier sa décision.  "Nos politiques ont toujours été très claires sur le fait que nous ne permettons pas l’expression du racisme ou de l’homophobie." Contacté par Streetpress, le réseau social n'a pas indiqué si la diffusion d'un contenu particulier ou un certain nombre de signalements avaient motivé la fermeture de ces pages. 

Jeudi 7 décembre, Alain Soral avait déploré sur son site internet le blocage en France d'une vidéo dans laquelle il apparaissait. Cette fois, c'est YouTube qui avait pris cette initiative.