Facebook lance son portail anti-harcèlement en France

Il donne des recommandations aux adultes et aux adolescents, ainsi qu'à "ceux qui pourraient être accusés de harcèlement".

Les réseaux sociaux ont été interpellés à plusieurs reprises sur la montée du cyberharcèlement chez les adolescents.
Les réseaux sociaux ont été interpellés à plusieurs reprises sur la montée du cyberharcèlement chez les adolescents. (DURAND FLORENCE / SIPA)

Elle est agrémentée de nombreux dessins. Facebook a lancé, mercredi 21 mai, la version française de son portail de prévention du harcèlement. Le site www.facebook.com/safety/bullying (lancé en novembre aux Etats-Unis) donne des recommandations aux adultes et aux adolescents, ainsi qu'à "ceux qui pourraient être accusés de harcèlement".

Les réseaux sociaux ont été interpellés à plusieurs reprises sur la montée du cyberharcèlement chez les adolescents. En 2009, la Commission européenne leur a demandé d'améliorer les mesures de protection des enfants.

6% des élèves français se disent victimes

Selon des chiffres cités par Catherine Blaya, cofondatrice de l'Observatoire international de la violence scolaire, dans son essai Les ados dans le cyberespace, Prises de risque et cyberviolence, 6% des élèves en France disent être victimes de cyberharcèlement. En octobre 2013, un jeune homme de 18 ans, victime de chantage sur Facebook, s'est donné la mort à Brest.

"Dès qu'une personne signalera un harcèlement via les liens de signalement Facebook, elle sera dirigée vers le portail, sur lequel elle pourra trouver tous les conseils utiles sur la conduite à adopter", explique Facebook dans un communiqué.