Cet article date de plus de dix ans.

Communiquer en temps réel et à distance à l'aide d'hologrammes en 3D, c'est bientôt possible

Alors que l'iPhone 4 fait campagne autour de l'appel vidéo, mettant en scène une fille qui fait profiter de l'essayage de sa robe de mariée à sa mère par l'intermédiaire de son smartphone, des scientifiques voient plus loin.Certains dans l'Arizona (USA) s'appliquent à rendre opérationnel la communication par hologrammes, comme dans Star Wars.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un hologramme de Jacques Tati, à Paris en 2009. (AFP PHOTO / FRANCOIS GUILLOT)

Alors que l'iPhone 4 fait campagne autour de l'appel vidéo, mettant en scène une fille qui fait profiter de l'essayage de sa robe de mariée à sa mère par l'intermédiaire de son smartphone, des scientifiques voient plus loin.

Certains dans l'Arizona (USA) s'appliquent à rendre opérationnel la communication par hologrammes, comme dans Star Wars.

Comme lorsque la princesse Leia appelle le vieil Obi-Wan Kenobi, comme lorsque que les Jedi communiquent entre eux d'une galaxie à une autre, ou que l'Empereur discute à distance avec Dark Vador .

Dans une étude publiée dans la revue Nature , ils font part de ce qu'ils appellent la téléprésence tri-dimensionnelle ou holographique. "La télépresence holographique signifie que nous pouvons enregistrer une image en 3D à un endroit et la montrer dans un autre endroit, en temps réel, partout dans le monde", a déclaré au Guardian Nasser Peyghambarian, qui a mené l'équipe de scientifiques de l'Arizona à l'origine de cette technologie.

Mis à part les visioconférences en 3D, les applications sont nombreuses. Elles pourraient concerner les jeux vidéo, le cinéma ou la chirurgie.

Mais comment ça marche ? Concrètement, une batterie d'appareils photo placés autour d'un objet captent des images de lui. Bien sûr, plus le nombre d'objectifs braqués est important, plus l'hologramme sera détaillé et réaliste, d'autant plus que la technologie autorise une rotation autour de l'objet de presque 360°. Les clichés sont ensuite inscrits dans une dalle en plastique transparent qui est actualisée presque toutes les secondes.

Net progrès car les scientifiques étaient capables jusqu'ici de créer des hologrammes statiques, qui ne pouvaient être vue de derrière et qui étaient très longs à actualiser. Quatre minutes étaient nécessaires au rafraîchissement de l'image.

Nasser Peyghambarian présente la téléprésence holographique



La technologie développée par les chercheurs de l'Arizona ne serait rien sans la matière spéciale de l'écran utilisé visualiser les images: du polymère photoréfractif qui permet d'enregistrer et d'effacer des images rapidement.

Evoquant les hologrammes utilisés dans Star Wars, Peyghambarian affirme que "ce n'est plus de la science fiction, c'est quelque chose que vous pouvez faire aujourd'hui". Un "aujourd'hui" à relativiser, et qu'il faut plutôt estimer entre 7 et 10 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tech / Web

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.