Cet article date de plus de dix ans.

Après avoir mis fin à une censure de 3 ans du site de partage vidéo, la Turquie interdit de nouveau son accès

Ankara avaient décidé en 2007 de bloquer l'accès à YouTube, après la diffusion de vidéos jugées insultantes pour le fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk.Samedi, une décision de justice avait mis fin à cette interdiction mais mardi soir un autre tribunal a décidé de la rétablir à cause d'une autre vidéo compromettante.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un cyber café d'Istanbul (AFP Ugur Can)

Ankara avaient décidé en 2007 de bloquer l'accès à YouTube, après la diffusion de vidéos jugées insultantes pour le fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk.

Samedi, une décision de justice avait mis fin à cette interdiction mais mardi soir un autre tribunal a décidé de la rétablir à cause d'une autre vidéo compromettante.

Une vidéo gênante pour l'ancien chef de l'opposition turque, Deniz Baykal, filmé clandestinement dans une chambre en compagnie d'une autre femme que la sienne. Baykal, qui dirigeait depuis 1992 le Parti républicain du peuple (CHP), avait démissionné en mai à la suite de ce scandale.

Les internautes turcs qui essayaient mercredi de se connecter à YouTube tombaient sur un message précisant que le site était bloqué par l'autorité de régulation des télécommunications turques TIB.

En juillet dernier, l'Organisation pour la sécurité et la
coopération en Europe (OSCE) a invité Ankara, qui souhaite
rejoindre l'Union européenne, à cesser d'interdire l'accès à
plusieurs milliers de sites internet, dont YouTube.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tech / Web

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.