S'il se réforme, Parler, le réseau social prisé des pro-Trump, pourra revenir sur Apple, annonce son dirigeant Tim Cook

Le réseau social conservateur avait été supprimé de la plateforme de téléchargement d'applications samedi 9 janvier, pour incitation à la violence à la suite de l'attaque du Capitole trois jours plus tôt.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo de l'application Parler, le 10 janvier 2021. (JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO / AFP)

Parler, oui, mais avec modération. Dimanche 17 janvier, le dirigeant d'Apple Tim Cook a ouvert la voie à un retour de Parler sur la plateforme de téléchargement d'applications du groupe. Ce réseau social conservateur, prisé par les militants de Donald Trump, avait été supprimé de l'App Store samedi 9 janvier, pour incitation à la violence à la suite de l'attaque du Capitole le 6 janvier. "S'ils réforment leur politique de modération, ils pourront revenir" dans la boutique en ligne de la marque à la pomme, a-t-il ajouté sur le plateau de la chaîne américaine Fox News.

"Nous avons examiné les appels à la violence" dans les messages "et considérons qu'il y a une limite entre la liberté d'expression et l'incitation à la violence", a déclaré le patron d'Apple. "Nous avons des règles et des règlements et nous demandons simplement aux gens de les respecter", a conclu Tim Cook.

La popularité de Parler avait grimpé en flèche après la fermeture par Twitter du compte de Donald Trump dans le sillage des incidents violents au Congrès. Le jour de son retrait par Apple, l'application était la plus téléchargée aux Etats-Unis sur l'App Store. Comme d'autres plateformes alternatives, Parler régule moins la désinformation et les propos haineux que les réseaux établis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.