Soupçons d’obsolescence programmée : Apple laissera à ses clients le choix de brider leur iPhone

Le groupe devrait proposer une mise à jour dans les prochaines semaines qui permettra aux utilisateurs d'iPhone de vérifier l'état de leur batterie et d'agir en conséquence.

Un homme utilise son iPhone en Pologne, le 4 décembre 2017.
Un homme utilise son iPhone en Pologne, le 4 décembre 2017. (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les propriétaires d'iPhone auront bientôt le choix de ralentir ou non leur appareil selon l'état de la batterie, a annoncé le PDG d'Apple, jeudi 18 janvier. Le groupe devrait proposer une mise à jour dans les prochaines semaines qui permettra aux utilisateurs d'iPhone de vérifier l'état de leur batterie et d'agir en conséquence, a déclaré Tim Cook lors d'une interview accordée à la télévision américaine ABC News (en anglais).

Il a toutefois rappelé que "toute batterie vieillit avec le temps""Il est rationnel d'offrir cette possibilité" plutôt que de proposer un changement de batterie gratuit, "mais tout le monde s'attend à devoir avoir une nouvelle batterie à un moment donné". "Des batteries en mauvais état font courir le risque de redémarrages intempestifs", a ajouté Tim Cook pour justifier le choix de la firme de brider les smartphones, assurant qu'il s'agissait d'améliorer "l'expérience client".

Apple avait révélé le 21 décembre qu'il bridait volontairement les performances de certains iPhones après un certain temps, dans le but affiché "de prolonger la durée de vie" de celui-ci. La firme fait l'objet de plusieurs enquêtes sur des soupçons d'"obsolescence programmée", notamment aux Etats-Unis, en France, en Italie et en Russie, à la suite de plaintes déposées par des consommateurs et des associations.