iOS 8, OS X Yosemite : les nouveautés d'Apple pour concurrencer Android et Google

La marque à la pomme a tenu sa grand-messe annuelle. L'occasion de présenter de nouvelles versions de ses deux systèmes d'exploitation pour ordinateurs et mobiles.

Craig Federighi, vice-président d\'Apple en charge des logiciels, présente les nouveautés de la marque à l\'occasion de sa conférence annuelle pour les développeurs, à San Francisco (Etats-Unis), le 2 juin 2014.
Craig Federighi, vice-président d'Apple en charge des logiciels, présente les nouveautés de la marque à l'occasion de sa conférence annuelle pour les développeurs, à San Francisco (Etats-Unis), le 2 juin 2014. (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

C'est la grand-messe annuelle de la marque, très attendue par ses aficionados. Apple a montré les muscles face à Android et Google, lundi 2 juin. Désormais mené par Tim Cook, le groupe informatique américain a dévoilé de nouveaux systèmes d'exploitation renforçant les liens entre ses appareils mobiles (iPhone, iPad) et ses ordinateurs Macintosh.

Francetv info résume les principales nouveautés.

Sur les ordis : OS X Yosemite pour oublier Google

Apple offre à son système d'exploitation un petit coup de jeune, avec un nouveau look, inspiré par le design de l'iOS, utilisé sur les mobiles, explique le site spécialisé The Verge (en anglais). Mais le principal bouleversement d'OS X Yosemite est à chercher du côté de l'outil de recherche Spotlight.

Davantage centralisé, il permettra désormais de lancer des applications, parcourir des documents stockés sur le disque dur, mais aussi de chercher des informations sur Wikipédia, une adresse sur un plan, un contact dans votre répertoire, des chansons sur iTunes, ou encore des séances de cinéma à proximité. Tout cela sans utiliser Google. Apple vient aussi concurrencer les messageries Gmail en lançant une nouvelle version de ses applications Mail et Safari.

La marque à la pomme rapproche également ses différents appareils, du Mac à l'iPad en passant par l'iPhone et l'iPod. Il sera désormais possible de démarrer des tâches sur un appareil Apple et de les poursuivre sur un autre. Ou de laisser des applications, jusqu'ici séparées, fonctionner ensemble. A cela s'ajoutera la possibilité de partager des fichiers entre un mobile et son ordinateur de bureau, sur lequel on pourra désormais recevoir SMS et appels téléphoniques.

Sur les mobiles : iOS 8 contre Android

Pas de grand bouleversement du côté des mobiles, mais Apple a tout de même pris la peine de modifier son clavier dans la nouvelle version de son système d'exploitation iOS 8, qui suggère désormais le mot suivant lors de la saisie. Le groupe souhaite ainsi concurrencer Android, qui propose déjà ces deux options. 

Apple partage aussi sa technologie de reconnaissance digitale, installée sur son dernier iPhone, à des applications tierces, ouvrant la voie à son utilisation comme système de sécurité dans davantage de programmes. Selon Le Figaro, il sera également possible d'ajouter des widgets dans la fenêtre de notifications, comme c'est le cas chez Android.

Les utilisateurs d'iOS 8 comme d'OS X Yosemite pourront aussi profiter de l'iCloud Drive, un système de stockage de données à distance. Apple offre à chacun 5 gigaoctets d'espace. Pour en obtenir davantage, il faudra s'acquitter d'un forfait mensuel, entre 99 cents et 3,99 dollars (entre 70 centimes et 3 euros).

Vers des appareils ultraconnectés 

Le groupe a aussi dévoilé des logiciels permettant d'utiliser ses appareils pour surveiller son état de santé (HealthKit) ou pour gérer les serrures, systèmes de sécurité et autres équipements connectés de la maison (HomeKit). 

HealthKit a été présenté comme un outil pour stocker de manière sécurisée les données collectées par des bracelets. Ces derniers surveillent notamment l'activité ou le sommeil de leur propriétaire, et peuvent envoyer des alertes au médecin en cas de problème. Cette application est de nature à entretenir les spéculations sur une possible montre iWatch qui pourrait enfin constituer une nouvelle catégorie de produit pour Apple, quatre ans après l'iPad et sept ans après l'iPhone, qui restent son porte-étendard.

De son côté, HomeKit est censé "apporter de la rationalité" dans la gestion des objets connectés, a commenté le vice-président d'Apple en charge des logiciels. D'après lui, on pourra aussi utiliser l'assistant vocal Siri pour éteindre les lumières, vérifier que les portes sont fermées à clé, et baisser le chauffage.