Apple a annoncé qu'il travaillait à corriger des "bugs" de ses appareils qui stockent des données de localisations

"Dans les prochaines semaines, Apple va lancer une actualisation gratuite du système d'exploitation iOS", a indiqué mercredi le fabricant dans un communiqué.Elle aura pour effet de réduire la capacité de stockage des données de géolocalisation, et de permettre de désactiver la collecte de ces données, entre autres.

Le stockage de données géolocalisées de l\'iPhone et de l\'iPad serait dû à des bugs du système d\'exploitation
Le stockage de données géolocalisées de l'iPhone et de l'iPad serait dû à des bugs du système d'exploitation (AFP Justin Sullivan)
"Dans les prochaines semaines, Apple va lancer une actualisation gratuite du système d'exploitation iOS", a indiqué mercredi le fabricant dans un communiqué.

Elle aura pour effet de réduire la capacité de stockage des données de géolocalisation, et de permettre de désactiver la collecte de ces données, entre autres.

A terme, Apple prévoit également de crypter cette base de données afin d'éviter qu'elle soit interceptée par des indélicats.

La semaine dernière, une étude montrait qu'Apple a inclus dans la dernière version de son système d'exploitation pour iPhone et iPad (iOS4) une fonction permettant de garder sur un dossier non protégé .

Peu après, Google avait également été mis en cause par plusieurs journaux, mais avait rapidement défendu son système Android.

Le sujet est tellement sensible qu'une commission du Sénat américain a prévu une audition le 10 mai pour en discuter avec des responsables des deux groupes et de l'administration.

"Base de données sur les points d'accès Wifi"
Mercredi, dans un communiqué sous forme de dix questions-réponses, Apple a choisi de répondre aux critiques. La firme précise d'emblée: "Apple ne traque pas la localisation de votre iPhone. Apple ne l'a jamais fait et ne prévoit pas de le faire". Il s'agirait de "sujets techniques très complexes et difficiles à communiquer en une petite phrase", ce qui crée de la "confusion" chez les utilisateurs, selon le groupe.

Apple fait notamment une nuance en précisant que ce n'est pas à proprement parler la localisation d'un iPhone en particulier qui est stockée, mais "une base de données sur les points d'accès wifi et les tours de téléphonie mobile se trouvant aux alentours de là où vous vous trouvez".

Ce dossier est "protégé mais non crypté, et sauvegardé sur iTunes à chaque opération de sauvegarde de l'iPhone", indique le groupe.

Stockage d'un an à sept jours
Stocker les données pendant un an, c'est trop reconnaît Apple. "La raison pour laquelle l'iPhone stocke tant de données est un 'bug' que nous avons découvert (...), nous ne pensons pas que l'iPhone doive stocker plus de sept jours de ces données", précise le communiqué.

La durée de stockage des données dans le système Android de Google est d'environ une semaine.

Apple convient également que l'appareil "ne devrait pas" continuer à actualiser cette base de données quand l'utilisateur éteint la fonction de géolocalisation. "C'est un 'bug', que nous prévoyons de réparer bientôt". Enfin, Apple précise que les données de géolocalisation ne sont communiquées à des annonceurs ou autres tiers que si "l'utilisateur l'approuve explicitement".