Emploi : faut-il boycotter Amazon ?

L'ancien secrétaire d'État au Numérique, Mounir Mahjoubi, révèle des chiffres choc sur le e-commerce, vendredi 22 novembre, accusant la plateforme Amazon de détruire en France deux emplois pour un créé. À un mois de Noël, il met en garde les consommateurs. Faut-il aller jusqu'au boycott ?

France 2

La concurrence d'Amazon, c'est le tracas quotidien de Jérôme Dugast, libraire du centre-ville de Nice (Alpes-Maritimes). Boutiques parfois désertes, moins de livres proposés qu'en ligne... Même en créant son propre site internet, le gérant peine à rivaliser avec le géant du e-commerce. Une concurrence qui détruirait même des emplois ; c'est la conclusion du rapport de l'ancien secrétaire d'État au Numérique, Mounir Mahjoubi. Selon lui, un emploi créé chez Amazon supprimerait deux emplois dans les commerces de centres-villes.

La plateforme compte 20 millions de clients français

Pour arriver à ce résultat, le rapport s'est basé sur le chiffre d'affaires de la plateforme numérique pour estimer les créations de postes dans les entrepôts Amazon, mais également dans les boutiques partenaires. 12 337 emplois auraient été créés au total. Ce même chiffre d'affaires se ferait directement au détriment des ventes dans le petit commerce. Conséquence, selon le rapport : 20 239 emplois détruits. De son côté, Amazon réfute les chiffres avancés par le député de la majorité. Le géant américain enregistrait l'année dernière plus de 20 millions de clients français. Alors, faut-il boycotter Amazon pour protéger les emplois ? À l'approche de Noël, les clients sont divisés. Pour encourager les consommateurs à acheter responsable, le député de Paris lancera dans quelques jours une plateforme en ligne qui fera la promotion de produits "made in France".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un centre logistique d\'Amazon à Amiens (Somme), le 23 juillet 2019. 
Un centre logistique d'Amazon à Amiens (Somme), le 23 juillet 2019.  (DENIS CHARLET / AFP)