Black Friday : les salariés d'Amazon dans le monde appelés à la grève pour des augmentations de salaires

Les salariés d'une trentaine de pays se mobilisent, vendredi 25 novembre. Les syndicats réclament une rémunération équitable et un renoncement à l'optimisation fiscale.

Article rédigé par
Étienne Cholez - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des salariés d'Amazon en grève en Allemagne, le 25 novembre 2022. (SEBASTIAN WILLNOW / DPA)

Grève mondiale chez le géant du commerce. Pour la première fois, tous les salariés d'Amazon à travers le monde sont appelés à la mobilisation, vendredi 25 novembre, dans une trentaine de pays. La date n'est pas choisie au hasard : c'est aussi le jour du Black Friday, l'un des pics de vente de la multinationale. C'est le collectif "Make Amazon Pay" qui est à l'origine de cet appel, réclamant que le groupe américain rémunère équitablement ses salariés et renonce à l'optimisation fiscale. 

En France, les chiffres de la CGT arrivent au compte-gouttes. On recense 40 grévistes sur 300 employés à Boves, près d'Amiens. À Châlons-sur-Saône, c'est une centaine de grévistes sur 700 salariés, plus un filtrage des camions de l'entrepôt logistique. "Ce qui est important pour nous, c'est la portée mondiale de la mobilisation", se réjouit Alain Jault, délégué syndicat CGT chez Amazon France Logistique. Selon Amazon France, seuls 80 salariés sont en grève sur tous les sites de l'Hexagone à 15h. "Il n'y a pas d'impact sur les opérations", assure le groupe en France. 

"On travaille depuis plusieurs semaines avec des collègues allemands, polonais, italiens, américains, anglais pour essayer de coordonner une action sur la journée."

Alain Jault, délégué syndicat CGT

à franceinfo

"Nous syndicats, au niveau mondial, allons nous organiser pour essayer de faire avancer les droits des travailleurs", assure Alain Jault. Ils réclament l'"ouverture anticipée des négociations sur les salaires, qui normalement ont lieu au moins de mai. Mais, vu la conjoncture et l'inflation, il faut les ouvrir le plus rapidement possible". Leur objectif ? "Une augmentation de salaire de 10%" pour les 14 000 salariés en CDI dans les huit entrepôts d'Amazon en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amazon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.