Amazon va redistribuer ses produits invendus à des organisations caritatives plutôt que de les détruire

Les vendeurs passant par Amazon au Royaume-Uni et aux Etats-Unis seront désormais affiliés à un programme de redistribution des invendus à des associations caritatives.

Le logo d\'Amazon sur le centre logistique de l\'entreprise à Amiens dans le nord de la France, le 23 juillet 2019
Le logo d'Amazon sur le centre logistique de l'entreprise à Amiens dans le nord de la France, le 23 juillet 2019 (DENIS CHARLET / AFP)

Terminé le gaspillage ? L'entreprise américaine Amazon veut mettre un terme aux critiques en limitant la destruction de ses produits invendus. Aux États-Unis et au Royaume-Uni, le géant de la vente en ligne lance un programme baptisé "Fulfillment by Amazon" (FBA) destiné à ses vendeurs tiers, qui stockent leurs produits dans des entrepôts de l'entreprise, relaie CNBC (en anglais) mercredi 14 août. Dès le 1er septembre, le programme FBA deviendra l'option par défaut proposée aux vendeurs tiers lorsqu'ils décideront de se débarrasser de leurs invendus. 

Les biens attribués au programme FBA seront ensuite distribués à tout un réseau d'ONG américaines, transitant par un groupe appelé Good360 et d'autres organisations caritatives britanniques. Amazon explique dans un mail à ses vendeurs que le programme a pour objectif de "réduire le nombre de produits détruits et aider les personnes dans le besoin". 

Qu'en est-il de la France ? Le 13 janvier, le magazine de M6 "Capital" estimait que le géant du web avait détruit plus de 3 millions de produits dans l'Hexagone en 2018. Une information relativisée par Amazon, qui estime que "la grande majorité des produits retournés sont revendus à d'autres clients ou liquidateurs, à des fournisseurs ou donnés à des organisations caritatives, en fonction de leur état".