Paris : limiter le nombre de logements Airbnb ?

Pour lutter contre les abus de locations touristiques, la mairie de Paris a décidé d'instaurer une réglementation plutôt stricte qui, en quelques mois, porte déjà ses fruits

FRANCEINFO

La mairie de Paris a pris des mesures pour limiter la prolifération de location d'appartements meublés touristiques. Ces mesures ont l'air de fonctionner : entre septembre et décembre, la plateforme Airbnb a enregistré une baisse de 11,8% de son offre en appartement à Paris selon la mairie.

Lyon et Bordeaux suivent

Depuis le 1er novembre, les loueurs doivent s'enregistrer auprès de la mairie et payer la taxe de séjour. Autre règle : la location est limitée à 120 jours par an maximum. En cas d'infraction, l'amende peut atteindre les 50 000 euros par appartement. De son côté, Airbnb minimise l'impact de cette nouvelle réglementation. Selon l'un de ses porte-parole, "plus de 90% des hôtes sont des particuliers qui louent en moyenne une trentaine de nuits par an". Lyon (Rhône) et Bordeaux (Gironde) ont décidé de suivre l'exemple.

(JOHN MACDOUGALL / AFP)