Hôtellerie : les locations Airbnb limitées à Paris

Alors qu'à Paris, 75 000 logements sont disponibles sur la plateforme Airbnb, à partir du 1er janvier, dans certains quartiers de la capitale, les propriétaires seront limités à 120 nuitées de location par an. Cette activité sera-t-elle encore rentable ?

FRANCE 2

Quatre ans que Claude Sapien propose une partie de son appartement aux touristes du monde entier. En plein cœur de la capitale, loué sur Airbnb pour 85 euros la nuit. Avec une telle offre, la chambre est très souvent réservée. Depuis ce matin, elle est enregistrée à la mairie de Paris et est obligée de respecter un plafond annuel. En cas de contrôle, ceux qui dépassent risquent jusqu'à 50 000 euros d'amende. Objectif de la mairie de Paris : réguler la concurrence de ces meublés avec les hôtels. Dans le quartier de Claude Sapien, un Airbnb est à 60 euros la nuit en moyenne, contre plus de 150 pour les hôtels.

10 000 particuliers déclarés à la mairie de Paris

À quelques rues de là, dans cet établissement cinq-étoiles, on se félicite de ces mesures de restriction, mais selon le patron, ce n'est qu'un premier pas. "Il faut que chacun ait les mêmes règles, les mêmes contraintes. Nous avons des contraites en termes de norme handicapé, en termes de sécurité... [...] Airbnb ne les a pas", explique Jérôme Chevalier. À ce jour, seuls 10 000 particuliers se sont déclarés à la mairie de Paris, sur près de 100 000 propriétaires d'appartements touristiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
La plateforme en ligne du site Airbnb, le 12 août 2016.
La plateforme en ligne du site Airbnb, le 12 août 2016. (JEAN-FRANÇOIS FREY / MAXPPP)