Airbnb : exclu de Paris ?

Airbnb sera-t-il bientôt interdit dans certains quartiers de la capitale ? C'est ce que souhaite en tout cas Ian Brossat, adjoint communiste à la ville de de Paris. Son principal argument : sauver le droit au logement.

France 3

Le Marais, à Paris, un quartier très prisé des étrangers, se dépeuple petit à petit pour laisser la place aux touristes. En cause : l'explosion des locations de courtes durées via internet. Dans la capitale, près de 60 000 logements sont proposés à la location sur Airbnb. Pour Ian Brossat, adjoint communiste à la mairie en charge du logement, ces locations touristiques dénaturent le visage du centre de Paris. "Avant vous aviez ici des magasins de bouche et vous avez maintenant une succession de magasins de vêtements qui sont détenus par des grandes chaînes", explique-t-il.

20 000 logements en moins pour les Parisiens

Parti en croisade contre ces pratiques, l'élu propose une solution radicale : interdire la location de courte durée dans les quatre arrondissements du centre-ville. Dans ces quartiers, l'explosion de la plateforme aurait engendré une perte de 20 000 logements. Autant de biens immobiliers indisponibles pour les Parisiens.

Le JT
Les autres sujets du JT
(LIONEL BONAVENTURE / AFP)