Inondation : les raisons de la catastrophe

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 21/01/2014Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La polémique gronde aussi sur les raisons de cette catastrophe. C'est la troisième fois en 4 ans que cela se produit dans le Var. L'urbanisation est mise en cause. Les maires auraient accordé trop de permis de construire dans des zones inondables.

La rivière a retrouvé son lit, Les élus s'en défendent. mais a Fréjus, ce matin, les commerçants riverains sont amers. Il faut nettoyer et reconstruire une fois encore. En cinq ans, cette zone commerciale a été inondée quatre fois.

On va s'arrêter car on perd du chiffre d'affaires, on passe notre temps à remonter nos meubles à l'étage, et avec des alertes à n'importe quelle heure.

La zone commerciale est classée non constructible, depuis les énormes inondations de 2010 dans le Var qui avaient fait 26 morts. Trois ans plus tard, les crues ont causé de nombreux dégâts. Alors faut-il déménager cette zone de 240 entreprises qui emploient 2.000 personnes ? Les élus de la Côte d'Azur invoquent le manque d'espace.

Où la mettre ? Il n'y a pas d'endroits. On a fait un inventaire: on a peu d'endroits.

Autre commune touchée : La Londe. La aussi, l'histoire se répète et les habitants accusent le coup.

Quand mes grands-parents ont construit, c'était pas en zone inondable.

Des maisons qui ont été construites à quelques mètres de la rivière. 80 % des terres varoises sont inconstructibles, à cause des risques d'incendie ou d'inondation, mais la pression immobilière est très forte. Il y a quelques mois, cet urbaniste nous expliquait comment des promoteurs rendent les terrains constructibles. Les remblais permettent de rehausser les terrains jusqu'à deux metres.

Le terrain remblayé est porté "hors inondation", on passe de 2 E du m2 à plusieurs centaines d'E, mieux que la loterie!.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==