Immobilier : exemple à Anger et Montpellier

a revoir

Présenté parSophie Le Saint

Diffusé le 27/02/2014Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Depuis 8 mois, cette maison située près d'Angers est à vendre. La propriétaire a déjà baissé son prix de 350 à 320.000 euros en quelques mois.

Il faut qu'on s'aligne sur le marché si on veut vendre notre bien. Si on a une proposition correcte, on serait prêt à baisser un peu.

Comvien.

5.000 ou 10.000 euros, pas plus.

En moyenne, sur Angers et sa région les prix des maisons ont baissé sur un an de plus de 2 %. Ce Parisien qui compte s'installer ici s'en est bien rendu compte.

Je regarde les annonces immobilières sur la région et effectivement les prix ont baissé ces derniers temps.

Des prix à la baisse après des années de hausse. Pour cet agent immobilier, les fermetures d'entreprises aux alentours sont l'une des explications.

Aujourd'hui, on paye ce bassin d'emploi qui est touché.

Si en moyenne en France, a légèrement baissé sur an, certains biens résistent, notamment ceux en centre-ville. A Montpellier, les prix ont progressé de près de 2 % car la demande est toujours aussi soutenue. Xavier Touzery a déjà visité 25 appartements pour acheter dans le quartier: sans succès.

Quand vous tenez absolument au centre-ville, vous attendez à des prix plus élevés.

Le centre reste toujours très demandé.

Oui, ça reste une valeur sûre, les prix n'ont pas baissé. Ils resteront élevés dans les années à venir.

Trop petit, trop cher, Xavier Touzery Nachètera pas ce bien.

Le JT
Les autres sujets du JT