Hôpital : assouplir les 35h ?

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 23/09/2014Durée : 00h50

Le sujet devrait être abordé lors de l'examen du budget de la Sécurité sociale lundi prochain a l'Assemblée nationale.

C'est la très puissante Fédération hospitalière de France qui a jeté un pavé dans la mare en souhaitant que les hôpitaux puissent déroger à ce qu'elle appelle "le carcan des 35H". La gestion des plannings est devenue un véritable casse-tête. A Arpajon, par exemple, le moindre arrêt maladie pose problème. Les responsables affirment qu'on ne leur a jamais donné les moyens humains pour appliquer correctement la réforme.

Elle gère les plannings de la maternité. Ce qu'elle redoute le plus est arrivé.

Christine a téléphoné pour dire qu'elle avait un arrêt maladie, j'aurais besoin de remplacer des gardes.

Gérer l'imprévu est devenu un casse-tête avec les 35 heures, le personnel est en permanence en flux tendu.

Les effectifs tournent sur des 12 heures. sur 12 heures. Quand il y a un absent, il est remplacé par un collègue qu'on va appeler chez lui.

Chaque établissement a un nombre différent de RTT, de 10 à 30 jours par an. Pour le président de la Fédération hospitalière, c'est une anomalie. Ce jour-là, il est allé proposer sa solution aux députés: plafonner le nombre de RTT à 15j par an dans tous les hôpitaux.

On doit d'abord penser a l'offre de soins et comment on s'adapte.

Selon lui, la mesure créerait l'équivalent de 3.200 emplois sans coûts supplémentaires. Dans cet hôpital, les soignants bénéficient déjà dé 15 jours RTT mais les problèmes d'effectifs demeurent.

Il aurait fallu une cinquantaine de postes, on nous a octroyés 30. On a dû faire d'importants efforts de réorganisation.

Pour le syndicat, le nombre de RTT serait un faut débat.

On a des restrictions budgétaires depuis des années avec une surcharge de travail. Le problème est là et non les RTT.

Ces débats seront abordés a l'occasion de la présentation de loi santé dans quelques semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==