Hongrie : les bains chauds de Budapest

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 04/12/2013Durée : 00h40

Un voyage maintenant, un voyage très dépaysant et pourtant, nous allons au coeur de l'Europe, à moins de 2 heures de Paris. Plonger dans les bains chauds.

Budapest n'est pas si loin, mais c'est un voyage, une plongée dans les siècles. Les Hongrois se donnent rendez-vous aux bains comme on le ferait au café On y joué, on profité dé la sérénité dés lieux.

Bienvenue aux bains, fierté de la Hongrie. Le bâtiment principal a un peu plus de 100 ans.

1,5 million de visiteurs par an et de plus en plus de Français.

C'est rigolo, vous fumez.

L'eau est très bonne, 38 degrés, on n'a pas pas froid en sortant.

A 1 km sous la ville, il y a un réservoir d'eau chaude à 72 degrés. Une eau qu'il faut remonter à la surface et rafraîchir.

Nous voici dans la partie thermale, il y a 21 bassins comme celui-ci, pour chacun, une température différente.

Le jeu consiste à se déplacer d'un bain à l'autre pour profiter des changements de température. et bon pour la peau.

Si ça fait du bien au corps, tant mieux.

L'histoire a commencé ici, au Rudas, en 1450. Budapest était sous domination Turque. A cet endroit, coulait une source riche en calcium. Jusqu'en 2005, l'endroit n'était pas ouvert aux femmes.

C'est des choses qu'on n'a pas du tout en France. C'est un très bel endroit.

Il y a le bain loisir, celui des touristes du week-end, et puis les cures thermales. L'hôpital Saint-Luc est à la base un établissement public où on soigne les hernies discales et l'arthrose. Un traitement qui alterne heures de piscine, séances de massage et hydratation a l'eau de source locale.

On vient pour l'atmosphère et puis pour les douleurs dans le dos, c'est une eau merveilleuse pour les rhumatismes.

A Saint-Luc les curistes se baignent jusqu'au samedi, 20 H. Ensuite, c'est le jour et la nuit. Même endroit 5 heures plus tard. Ils sont 500 dans la plus grande discothèque aquatique au monde. Age moyen, 20 ans, Espagnol, Australien, Suédois.

J'adore ça ! Surtout la piscine extérieure, le froid et le chaud.

Cette clientèle permet aux bains de couvrir leurs dépenses et peut-être de séduire des clients qui reviendront un jour visiter la ville où les lacs naturels ne gèlent jamais.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==