Histoire : les lettres du prisonnier enfin décodées

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 02/05/2013Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Un mathématicien a établi le logiciel 60 ans après.

Un secret vieux de 70 ans enfin dévoilé. Ces lettres écrites par un prisonnier britannique, détenu pendant 5 ans dans un camp en Allemagne, ont toujours été considérées comme indéchiffrables. Après la guerre, le lieutenant John Pryor ne pouvait plus les décrypter. C'est son fils qui les a ressorties du placard.

Dans la famille nous savions que ces lettres étaient codées, mais nous ne savions pas ce qu'elles disaient.

Le prisonnier écrivait à sa famille. Cette lettre, d'avril 1942, a été lue par les services secrets britanniques durant la guerre. John avait écrit des mots à double signification. Un professeur en mathématiques vient de trouver la formule.

Dans cette phrase, on isole la première lettre de chaque mot. On les aligne par blocs de 3 lettres et chaque ligne donne une série de chiffres. Dans un 2e temps, chaque rangée de chiffres donne une autre lettre. Au final on obtient "maps", pour "cartes". C'est son message ici.

Durant des années, les messages cryptés parviennent aux Alliés. Munitions, positions allemandes, John écrit tout ce qu'il sait. Prisonnier modèle, il a l'autorisation d'écrire, il est en fait un espion.

Ils étaient prisonniers loin de chez eux, et ils continuaient de se battre.

John Pryor a finalement été libéré. Mort il y a 3 ans, il ne se souvenait pas de ses propres codes.

C‘était comme si on trouvait un trésor caché.

Ces lettres pourraient aider à déchiffrer d'autres correspondances mystérieuses de cette guerre.

Football avec la correction infligée au Barça hier soir par le Bayern Munich. Les Allemands ont battu les Espagnols chez eux 3 à 0 en demi-finale retour de la Ligue des Champions.

Le JT
Les autres sujets du JT