Guilvinec : à la pêche à la langouste

a revoir

Présenté parNathanaël de Rincquesen

Diffusé le 21/04/2014Durée : 00h50

Une expérience en pleine mer.

A 5 heures du matin, le bâteau quitte le port du Guilvinec. A bord du langoustier de 16 mètres, Yves Leguenne, venu en touriste, ne laisserait sa place à personne.

C'est vraiment un rêve de gosse de venir sur un chalutier.

Deux heures de route avant de capturer la moindre langoustine. Le temps pour le patron pêcheur d'initier son passager aux subtilités de cette pêche côtière.

Elles s'enterrent et on ne sait pas pourquoi? La demoiselle est capricieuse.

Le lever du jour est le signal pour larguer les chaluts 30 km au large. Pendant 3 heures, les filets sont tirés à 100 mètres de profondeur. Une lutte à distance entre l'homme et l'animal. Pour la première prise, 60 kilos de langoustines dans la nasse.

Il y a les grosses, les petites, les moyennes.

Et celle que tout pêcheur recherche, la plus rare, la reine.

C'est la royale. Elle va se cacher dans la roche.

Pas de temps à perdre, les chaluts repartent à l'eau. Trois fois de suite, en dix heures, des gestes réglés au millimètre. A 17h, Le Guilvinec est en vue. Dans les cales, 150 kilos de langoustines: le salaire du jour pour l'équipage, dont le montant est fixé en criée.

On va avoir environ 12 euros pour la langoustine moyenne, et 20 euros pour la grosse, en cette période de Pâques.

La vente aux enchères ne dure que 45 minutes. Après la journée fatiguante en mer, l'appétit reprend le dessus.

Apres la criée, le meilleur moment va être la dégustation, avec la mayonnaise, le tartare ou peut-être autrement.

Mieux encore, la langoustine avec un risotto d'asperges vertes. Ce chef étoilé conseille de 30 secondes à une minute, pas plus, de cuisson dans l'eau bouillante.

Les langoustines doivent flotter dans beaucoup d'eau. Si elles sont trop serrées, elles risquent d'être trop cuites.

La langoustine décortiquée garde une chair ferme. Les asperges sont hachées et revenues dans l'huile d'olive, avec l'oignon, la courgette et la tomate. Ne pas oublier de poêler la langoustine quelques secondes. Pour finir, un trait de sauce à l'orange.

C'est l'emblème du pays bigoudin. Il faut garder le côté qualitatif.

Grâce à la langoustine, une balade iodée et savoureuse entre terre et mer.

Demain, suite de cette page spéciale consacrée aux vacances en France. Nous nous intéresserons notamment à l'essor du camping.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==