Grande-Bretagne : étiquetage de l'apport nutritif

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 13/05/2014Durée : 00h45

Ce serait tellement simple si un simple code couleur nous permettait de savoir si un aliment est bon ou mauvais pour la santé: rouge quand c'est gras ou trop sucré, vert quand c'est diététique. Des médecins viennent d'envoyer une pétition à Manuel Valls. Ce système existe en Grande-Bretagne où il a fait ses preuves.

Voici le genre de logos d'informations que les Anglais trouvent sur leurs produits d'alimentation. Un système de couleurs très simple. Rouge, c'est mauvais pour la santé, orange, c'est moyen, et vert, bon. Pour les consommateurs les plus exigeants, ils peuvent, au delà des couleurs, lire des chiffres très précis, qui leur donnent par exemple le taux de sucre, sel ou graisses saturées. Ce système a été mis en place dans tous les supermarchés il y a 2 ans.

Ça marche vraiment. Si vous êtes une mère de famille très occupée, vous n'avez pas le temps de lire les étiquettes. Avec ce système, en un instant, vous voyez si le produit est équilibré.

Un système globalement apprécié par les consommateurs.

Mon mari et moi faisons un régime. En voyant s'il y a beaucoup de sucre et de graisses directement, je trouve ça beaucoup mieux.

D'autres n'ont pas pour autant changé leur mode de consommation.

J'achète ce que j'aime. Je n'achète pas un produit avec une le logo vert si je ne l'aime pas.

Le gouvernement anglais a voulu mettre en place ce système, malgré l'opposition des industries agro-alimentaires. Ici, les chiffres de l'obésité battent des records. 61% de la population adulte est en surpoids. Avec ce système de couleurs, les autorités espèrent changer peu à peu cette état de fait.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==