François Hollande : opération de reconquête de l'opinion

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 06/05/2014Durée : 00h48

Opération de reconquête du Président. Les sondages n'ont jamais été aussi mauvais pour un chef d'Etat, après deux ans de mandat. François Hollande confesse qu'il aurait dû aller plus vite sur certains dossiers. Mais il défend aussi ses réformes, notamment dans l'économie.

Il y a deux ans, il devenait président de la République. En se retournant sur cet évènement, François Hollande se veut modeste.

J'ai gagné en 2012 car mon prédécesseur avait échoué.

2 ans plus tard, a-t-il des regrets.

Il y a un point que je n'ai pas assez souligné : la dégradation de la compétitivité de l'industrie française. J'aurai pu aller plus vite, plus rapidement. L'adoption du mariage pour tous a été trop lente.

Il est le président le plus impopulaire de la Ve République. Il assume.

Je préfère aller au contact des Français. Je préfère regarder les Français en face.

lmpopulaire mais il refuse le procès en amateurisme.

Amateuriste quand il fallait sortir de la crise de la zone euro ? Amateurisme au Mali? Le terrorisme gagnait la partie ! Amateurisme quand il a fallu aller en Centrafrique.

Sur sa séparation, il s'affirme digne.

C'est la claque des municipales qui l'a poussé à changer de premier ministre.

Je n'allais un homme impopulaire.

Une confirmation, il ne se présentera pas si le chomage n'a pas.

Comment si je ne fais pas baisser le chômage pourrais-je me représenter.

Je vais vivre avec 400 euros, que me dites-vous.

Je ne peux vous promettre un emploi ! Mais j'ai le devoir de faire en sorte qu'on vous accompagne.

Je n'ai rien à perdre. Ce qui compte c'est que le pays a tout à gagner.

Deux ans plus tard, il tente de regagner la confiance des français.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==