Cet article date de plus de neuf ans.

Villepin plaide pour la mise en place des 37 heures

Le candidat à la présidentielle a fait un discours lundi depuis son QG parisien. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dominique de Villepin, le 11 janvier 2012. (PIERRE ANDRIEU / AFP)

Ordre et justice. Ces mots ont constitué les deux piliers du discours prononcé lundi 16 janvier par Dominique de Villepin depuis son QG, à Paris. L'ancien Premier ministre a pris nettement ses distances avec Nicolas Sarkozy, estimant que la perte du triple A français "signifie l'échec du quinquennat" du chef de l'Etat.

"La dégradation de la note française ouvre une nouvelle étape (...). Elle doit sonner le réveil politique (...). C'est le vrai début de la campagne." Lors de cette intervention, retransmise sur Public Sénat, Dominique de Villepin a notamment prôné l'instauration des 37 heures. Une proposition déjà faite en novembre par Hervé Morin, candidat Nouveau Centre à la présidentielle.

La présentation de l'équipe de campagne reportée

"La dette est un boulet au pied de chaque Français et une menace : la fin de notre modèle social, a renchéri l'ancien Premier ministre. Il faudra de l'effort, de l'ordre et bien sûr de la justice." 

Prévue dans la journée, la présentation du staff de campagne de Dominique de Villepin a finalement été reportée. "Nous avons encore trop de monde au QG de campagne, des journalistes dans toutes les salles, nous n'avons pas la place de vous présenter l'équipe, nous organiserons ce petit événement à un autre moment", peut-on lire dans un commentaire publié sous le statut Facebook du candidat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.