VIDEO. Une prise de sang pourrait bientôt suffire à dépister le cancer du poumon

Des chercheurs du CHU de Nice ont découvert comment dépister le cancer du poumon avant qu'il ne soit visible sur des radios. Une équipe de France 3 s'est rendue sur place.

France 3

L'équipe du professeur Paul Hofman, du CHU de Nice, a mis au point une nouvelle méthode de dépistage du cancer du poumon. Elle est simple - une prise de sang - et surtout, elle permet de détecter beaucoup plus tôt les cas de cancer.

"On gagne plusieurs mois sur l'imagerie, on peut avec une simple prise de sang, identifier des cellules qui apparaissent comme des cellules cancéreuses", explique  Paul Hofman.

Des cellules non visibles avec les machines

"Les scanners détectent des masses, des nodules, de l'ordre du millimètre, les cellules sont de l'ordre du micron, du millième de millimètre, et ne sont pas visibles au scanner", poursuit Patrizia Peterlini-Brechot, professeure de biologie cellulaire.

Souvent, les cancers du poumon sont détectés trop tard pour être opérés. Seuls 15% des malades diagnostiqués survivent.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Il s\'agit d\'un nouveau mécanisme découvert par des chercheurs américains travaillant sur la résistance à la chimiothérapie observée dans des cancers métastasés du sein, de la prostate, du poumon et du côlon.
Il s'agit d'un nouveau mécanisme découvert par des chercheurs américains travaillant sur la résistance à la chimiothérapie observée dans des cancers métastasés du sein, de la prostate, du poumon et du côlon. (THE IMAGE BANK / GETTY IMAGES)