VIDEO. Un village sans téléphone à cause du trafic de cuivre

Caudiès-de-Fenouillèdes est un paisible village des Pyrénées-Orientales. Mais, depuis la mi-décembre, il a eu la désagréable surprise de connaître sept coupures de téléphone.

France 2 - Véronique Gaglione, Sylvain Daubat

Caudiès-de-Fenouillèdes est un paisible village des Pyrénées-Orientales. Mais, depuis la mi-décembre, il a eu la désagréable surprise de connaître sept coupures de téléphone. En cause : l'installation réalisée en fils de cuivre qui a attisé la convoitise des trafiquants. En effet, en Espagne, le cuivre s'échange entre 4 et 6 euros le kilo.

Les habitants sont excédés car le quotidien est devenu problématique. Les commerçants ont vu leurs commandes et leurs paiements perturbés. "Pour la carte bancaire, ça passe pas si le téléphone est coupé, explique la gérante d'une supérette. On a du faire crédit plusieurs fois."

"Le problème, ce sont les personnes isolées qui auraient besoin d'appeler le médecin et qui ne peuvent pas", estime une pharmacienne. D'autant plus que les téléphones portables ont aussi du mal à passer.

Le maire de Caudiès-de-Fenouillèdes, dans les Pyrénées-Orientales, le long de la ligne téléphonique en cuivre qui a été coupée.
Le maire de Caudiès-de-Fenouillèdes, dans les Pyrénées-Orientales, le long de la ligne téléphonique en cuivre qui a été coupée. (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)